Printemps des poètes : Rencontre avec Tahar Bekri

lundi 8 février 2016
par  Le webmestre

Tahar Bekri, le poète « sentinelle de l’humain »



La Méditerranée est un héritage prodigieux, historique, géographique, culturel et humain, où coexistent avec intensité beauté et colères meurtries et sentiment « d’appartenir à la mémoire culturelle de l’humanité. »





« La Méditerranée est le berceau des civilisations occidentale et orientale ». Ce sont par ces mots, vendredi 22 janvier 2016, que Tahar Bekri a ouvert la rencontre poétique qui a eu lieu dans notre lycée. Poète né à Tunis en 1951, Tahar Bekri était convié à Guillaume Budé par les classes de Secondes 9, 11 et 12, dans le cadre du « Printemps des poètes », consacré cette année à « La libre circulation » dans le bassin méditerranéen.



« Méditerranée poétique, intime », actualité ont été le lieu de réflexion entre notre poète et les élèves. Tahar Bekri a tenu à montrer tous les aspects de cette terre- mer à la fois lieu d’échanges, de « mélanges culturels » mais aussi de conflits et d’intolérances. Portrait de mère affligée : « mère (mer) dévorant ses enfants ». Portrait de mère réconciliée : « mère (mer) nourricière ». Un visage méditerranéen fait de paysages, de peuples, de « fragments de mémoires » communes qui dessinent par leur combinaison : « une mosaïque humaine ».

La Méditerranée de Tahar Bekri est aussi celle de l’exil et de l’errance qui traversent sa poésie. « L’exil n’est pas amer. C’est la liberté de partir et de revenir quand on veut. Quand on empêche quelqu’un de partir, on atteint aux droits de l’Homme. » L’exil est paradoxalement une force car il est « libérateur », il est « défense de la liberté, transformation en belles rencontres » et « dignité de l’être humain », refus d’« être soumis, servile, esclave ».

« Soyez des sentinelles de l’humain » a conclu Tahar Bekri en s’adressant aux élèves, rappelant ainsi la fonction première de l’art qui est « la volonté d’échapper aux clivages, aux cloisonnements qui menacent par la fermeture l’espace littéraire qui est appelé à être ouvert, libre, sans frontières… » Libre circulation des humains, des idées. Libre circulation de la beauté qui fonde le destin collectif des peuples.

L’équipe du Printemps des poètes 2016,


Messieurs Ballon, Almosnino, Coulon, Guay, Jacquemin.
Mesdames Kpebe, Choquet, Gérémy, Faycod, Saqué.



Pour lire des poèmes de Tahar Bekri, allez sur son site internet : Tahar Bekri





Les passages entre guillemets sont des propos de Tahar Bekri


Agenda

<<

2017

 

<<

Juillet

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sites favoris


4 sites référencés dans ce secteur